6ème Conférence annuelle de l’Association Canadienne des Études sur les Réfugiés et la Migration Forcée (ACERMF)

ACERMF13: Cohérence et incohérence dans la gestion des migrations et de l’intégration : pra- tiques , politiques et perspectives

Organisé par le Département de Sociologie et de Criminologie et le Centre Métropolis Atlantique Université Saint Mary’s, Halifax, Nouvelle-Écosse

Halifax, Nouvelle-Écosse, Canada
7 au 10 mars 2013

La Conférence de 2013 réunira chercheurs, représentants gouvernementaux, des personnes déplacées, des avocats et des acteurs issus de diverses disciplines et d’origines géographiques, pour discuter des espaces de refuge pour les migrants forcés dans un contexte géopolitique global en évolution. Nous invitons les participants à explorer, depuis une large variété de perspectives, les aspects théoriques et pratiques, nourris par l’expérience, de nature juridique ou politique, que soulève la migration forcée suite à des situations de conflit, de développement, de changement climatique ou de désastre naturel. Nous invitons aussi les participants à explorer les différentes questions concernant l’intégration, l’établissement, la réinstallation des réfugiés et le retour volontaire des migrants forcés, ainsi que les solutions à court terme ou de nature durable pour faire face à ces problèmes. Dans les domaines de la migration et de l’établissement, nous sommes intéressés à recevoir des soumissions concernant l’étude des facteurs posant une menace à l’espace humanitaire et formulant des recommandations pour faire face à ces menaces et pour promouvoir la solidarité avec les personnes qui sont à la recherche d’une protection. Des présentations portant sur les recherches analytiques intersectionnelles relatives aux questions de genre lors des déplacements forcés, aux mineurs et aux jeunes réfugiés sont tout particulièrement encouragées. Des personnalités reconnues dans le domaine de l'(im)migration et des réfugiés interviendront pendant la conférence inaugurale et les sessions plénières. Nous sollicitons la soumission de présentations individuelles, d’affiches, de panels et de tables rondes autour des axes suivants :

1.      Les causes globales et transnationales des migrations forcées et les solutions

Parmi les principales causes de déplacements forcés figurent les conflits, les désastres environnementaux, le changement climatique, les projets de développement, qui sont souvent combinés. L’augmentation considérable du nombre de personnes déplacées de manière durable, tant à l’intérieur de leur propre pays qu’à l’international, est un développement particulièrement préoccupant. Il est par conséquent nécessaire d’adopter une approche globale pour analyser les migrations forcées et explorer des solutions appropriées aux défis que soulève ce phénomène. Ce faisant, il importe d’assurer un équilibre entre les solutions d’urgence à court terme et des réponses durables aux problèmes d’ordre structural et systémique. Ce thème vise à promouvoir des analyses explorant diverses causes des migrations forcées et les solutions qui peuvent y être apportées dans des perspectives globales et transnationales.

2.      Asile et réinstallation: Défis et solutions humanitaires dans des contextes locaux

Ce thème vise à analyser l’évolution des procédures et des pratiques relatives à l’asile, à la réinstallation et à l’intégration des réfugiés plus largement. Des changements récents dans le système canadien d’asile illustrent la tendance restrictive au regard du droit des réfugiés et le rétrécissement de l’espace réservé à l’action humanitaire qui caractérisent le contexte global actuel. Quelles sont les conséquences immédiates et à long terme de ces changements dans le système canadien d’asile et dans d’autres pays? Quelles sont les réponses de différents acteurs sociaux face à ces changements? Quelles alternatives s’offrent à l’action humanitaire? Ce thème s’intéresse également aux manières dont les migrants forcés et les agences qui les aident réagissent face aux changements dans les perceptions, les politiques et les pratiques concernant les réfugiés, les demandeurs d’asile et les autres migrants forcés. Il explore entre autres les questions suivantes : où et auprès de qui les réfugiés et les migrants forcés trouvent-ils du soutien? Où cherchent-ils un sens d’appartenance? Comment sont négociées les identités des migrants forcés dans divers contextes de réception? En d’autres mots, quelles sont les réponses apportées par les migrants eux-mêmes et par les organismes et les défenseurs des droits des migrants face aux conditions d’accueil plus restrictives et plus globalement, face aux défis d’intégration et de recherche d’un sens d’appartenance?

3.      Les nouvelles approches et théories dans l’étude des migrations forcées

Ancrer les théories et les méthodes actuelles de recherche dans des exemples concrets de déplacement vont donner lieu à une meilleure compréhension et éventuellement à de meilleures politiques et pratiques ayant un impact sur les personnes déplacées au niveau local, régional, national et international. Quelles sont les méthodologies, les théories et les questions pratiques et les difficultés liées à la recherche dans le domaine des migrations forcées? Comment les méthodes de recherche propres aux sciences humaines sont-elles adaptées à l’étude des migrants forcés qui sont souvent en mouvement et dans une situation vulnérable? Comment le point de vue de différents chercheurs peut-il varier en fonction de leur position ou de leur statut d’universitaire, de représentant gouvernemental, de décideur, de représentant du milieu associatif, d’avocat, de défenseur des droits humains ou de migrant forcé? Dans le cadre de ce thème, nous sollicitons entre autres des présentations  sur des recherches empiriques portant sur des situations de déplacements forcés et qui ont pour but d’explorer ces situations, de faire des comparaisons, de tester des théories,  ou d’examiner les politiques dans une variété de contextes nationaux et internationaux.

No announcement available or all announcement expired.